sommeil des pommes

curiosités des pommes, chiffonnier de textes

Dehors le grand

Dehors le grand   Dedans le près   Dégringolade   Entre   Publicités

5 septembre 2016 · Poster un commentaire

# – Le temps stupide traverse le corps poreux de ses aiguilles indifférentes

Une sensation blanche creuse – fouille – mord l’os – le squelette brise dedans – éclats coupants – un sac de verres le moindre mouvement comme un rasoir – découpée … Lire la suite

31 juillet 2016 · Poster un commentaire

# – rêve de ville

Les lignes de la ville sont sourdes et invisibles. Elles obéissent à des tensions autonomes des urbanistes qui l’ont conçue. Ces forces-là traversent quelques prophètes, ceux qui mendient aux pieds des monuments, … Lire la suite

9 avril 2016 · Poster un commentaire

# – pourvu que ça tienne

alors que donc, pourvu que ça tienne, pourvu que ça tienne ça ira, abrasée de cette fatigue créant l’indécision du dehors, sortir, prendre l’air c’est bon pour la santé, avec … Lire la suite

28 février 2016 · Poster un commentaire

# – Les vêtements de la morte

Dans les boutiques d’occasion, ce compagnonnage avec les femmes antérieures, forcément vivantes, qui ont choisi de venir déposer des morceaux de leur dressing, puisque dépôt-vente ça s’appelle, quitte à les … Lire la suite

14 janvier 2016 · Poster un commentaire

s’entretenir avec Carole Zalberg

Parler de l’écriture tourner autour d’un secret poser quelques balises guidé par la langue, l’oreille et les voix. S’attarder dans la clairière d’une phrase, écouter comme ça résonne par là, … Lire la suite

13 novembre 2015 · 1 commentaire
Follow sommeil des pommes on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 6 autres abonnés